Comment éviter les bris d’aqueduc ?

 In Non classifié(e)

Les bris d’aqueduc à Montréal peuvent être à l’origine de fermetures de routes, provoquer l’endommagement de biens dont les réparations peuvent coûter très cher. Pour comprendre comment il est possible d’éviter les bris d’aqueduc à Montréal, il faut d’abord s’intéresser aux principales causes.

Les experts d’Excavation Chanthier, spécialiste de l’excavation et démolition à Montréal, vous dévoilent aujourd’hui comment éviter les bris d’aqueduc à Montréal, mais également quelles en sont les causes.

Les différentes causes de bris d’aqueduc

Les bris d’aqueduc à Montréal se produisent généralement pour cinq raisons principales. Afin d’éviter les bris d’aqueduc à l’avenir, il est primordial d’en connaître les causes les plus fréquentes.

1. Les travaux d’excavation

Lorsque des entreprises, des organismes des services publics ou même des propriétaires creusent le sol, que ce soit pour une excavation résidentielle ou une excavation commerciale, ils peuvent heurter involontairement des conduites d’eau avec leur matériel.

Cela peut se produire avec un outil aussi simple qu’une pelle ou, plus couramment, avec des équipements lourds tels qu’une mini-pelle ou une pelle excavatrice.

Bien souvent, cela se produit lorsque l’étude du terrain n’est pas assez approfondie ou que les plans sont obsolètes.

2. Les variations de pression et de température

La pression à l’intérieur d’une conduite d’eau peut changer de plusieurs façons. L’une des plus courantes est le changement de température, parfois appelé dilatation thermique. Lorsque le sol autour d’une conduite gèle et se réchauffe, les tuyaux se dilatent et se contractent, ce qui peut parfois provoquer une rupture.

Des changements de pression peuvent également se produire lorsque les bouches d’incendie sont ouvertes ou fermées trop rapidement. Ce phénomène est appelé « coup de bélier ».

3. L’affaissement des sols

Au fil du temps, l’affaissement du sol autour d’une conduite d’eau peut exercer une pression sur les tuyaux qui passent sous le sol. Si le sol s’affaisse suffisamment, la contrainte peut alors briser le tuyau.

4. Les sols corrosifs

Certains sols sont corrosifs et peuvent ronger les canalisations avec le temps. Ce phénomène est particulièrement fréquent pour les tuyaux en fer.

La corrosion finit par provoquer la rupture de la canalisation. Cela se produit le plus souvent au niveau des raccords ou dans les tuyaux qui n’ont pas été correctement protégés de la corrosion.

La Ductile Iron Pipe Research Association (DIPRA) suggère l’enrobage de polyéthylène comme la méthode la plus efficace et la plus économique de contrôle de la corrosion. Certaines collectivités ont choisi d’utiliser des tuyaux fabriqués à partir de matériaux non corrosifs comme le C-900.

5. L’âge et les matériaux du réseau hydraulique

Les tuyaux plus anciens sont plus susceptibles de se briser. Par exemple, les conduites d’eau installées avant 1980 étaient souvent en fonte. La fonte peut être fragile et ne se dilate pas et ne se contracte pas facilement avec les changements de température. Lorsque cela se produit, les tuyaux ont tendance à se fissurer.

Il existe également des canalisations d’égout plus anciennes qui sont faites d’argile. Ce matériau se casse également facilement. Aujourd’hui, les conduites d’eau sont souvent fabriquées en fonte ductile ou en plastique pour éviter ce genre de problèmes.

Les bonnes pratiques à adopter pour éviter les bris d’aqueduc

Pour éviter les bris d’aqueduc, vous pouvez adopter quelques bonnes pratiques.

Quel que soit le type de travaux d’excavation ou de démolition de bâtiments que vous devez réaliser dans le Grand Montréal, il est important de prendre connaissance de l’emplacement des tuyaux. Pour limiter les risques qu’un bris d’aqueduc ne se produise, il est indispensable de suivre rigoureusement les différentes étapes de démolition d’un bâtiment.

Bien qu’il soit important de se renseigner avant de réaliser des travaux, que ce soit pour creuser un fossé, creuser un sous-sol ou bien encore installer une piscine creusée, il est tout aussi important d’être attentif à l’environnement dans lequel vous vivez.

Ainsi, si vous remarquez une quelconque érosion du sol à proximité, un affaissement de celui-ci, des variations de températures extérieures ou de pression de l’eau du robinet, n’hésitez pas à contacter les équipes d’Excavation Chanthier, spécialiste de la réparation d’égouts et d’aqueduc dans le Grand Montréal.

Ainsi, pour éviter les bris d’aqueduc à Montréal, il est important de réaliser régulièrement des travaux d’entretien. Cette prévention comprend notamment :

  • Une inspection annuelle des bornes d’incendie, des vannes et des chambres de vannes
  • Un dépistage des fuites d’eau
  • Une vérification de l’état des conduites d’égout
  • Un nettoyage des conduits d’égout et des puisards

Excavation Chanthier, le spécialiste de la réparation d’aqueducs dans le Grand Montréal

Pour prévenir les bris d’aqueduc à Montréal, le plus important est de choisir la bonne compagnie pour vos travaux d’excavation. Faites appel à Excavation Chanthier, spécialiste de la démolition, de l’excavation et de la réparation d’égout et d’aqueduc, pour vos travaux, comme pour creuser une tranchée rapidement par exemple.

Si vous souhaitez tout de même réaliser les travaux par vous-même, pensez également à vous renseigner sur les différents types de pelles mécaniques et de godets nécessaires à vos travaux. Contactez-nous dès aujourd’hui pour louer vos équipements lourds et voir lequel est le plus adapté aux travaux que vous souhaitez réaliser.

Articles récents
type de godet pellepelle démolissant une piscine creusée