Comment creuser un sous-sol?

By
 In Non classifié(e)

Pour agrandir un bâtiment, 3 options sont possibles : vers le haut, sur les côtés ou… vers le bas !

Cette dernière façon de gagner en superficie habitable est très populaire chez les propriétaires d’immeubles dotés d’un vide sanitaire ou d’un sous-sol peu profond. En effet, creuser ces « caves de plombier » afin d’en exploiter le plein potentiel représente une opportunité d’agrandir une résidence et même d’en augmenter la valeur.

Cependant, aménager ces espaces exigus et sombres en un sous-sol confortable est un projet compliqué et même parfois risqué, qui doit être réalisé par des spécialistes.

Dans cet article, découvrez comment les professionnels de l’excavation et des fondations peuvent s’y prendre pour creuser un vide sanitaire ou un sous-sol peu profond pour agrandir une maison.

Vérifier la faisabilité du projet avant de commencer à creuser un sous-sol

Comme mentionné plus haut, l’excavation d’un sous-sol est une entreprise audacieuse. Plusieurs obstacles peuvent menacer la faisabilité de ce type de projet, ou du moins vous empêcher de créer le nouvel espace de vie dont vous rêvez.

C’est pourquoi avant de commencer à creuser un sous-sol existant, il faut toujours faire différentes vérifications et tenir compte de plusieurs facteurs.

Nature du sol

De manière générale, qu’une propriété soit érigée sur un sol argileux ou directement sur le roc, des solutions rendent possible l’excavation d’un sous-sol.

Cela dit, si le sol à creuser est composé de sable ou d’argile, il peut être indispensable de soutenir la nouvelle fondation à l’aide de pieux enfoncés jusque dans le roc afin de se protéger des affaissements de sol causés par les sécheresses.

Et lorsqu’il faut creuser dans le roc, les équipements d’excavation requis sont différents puisqu’il faut briser la pierre.

Une chose est sûre, c’est qu’il est important de connaître la nature du sol pour planifier adéquatement l’excavation d’un sous-sol.

Plomberie et égouts

La faisabilité d’un projet d’agrandissement et d’aménagement de sous-sol peut aussi être tributaire de la configuration des systèmes d’égouts et de plomberie de la propriété. En réalité, il est toujours possible de trouver des solutions (comme de déplacer des conduites), mais celles-ci peuvent parfois être très onéreuses et réduire l’espace disponible.

Par exemple, si le niveau du sous-sol excavé est plus bas que celui des conduites d’évacuation des eaux captées par le drain de fondations, il faudra aménager un bassin de captation et y placer une pompe capable de diriger l’eau loin de la maison.

Et si le projet comprend l’aménagement d’une salle de bain au sous-sol, il faudra aussi installer une pompe qui va évacuer les eaux usées vers les égouts municipaux ou la fosse septique.

Réglementation municipale et Code national du bâtiment

Comme c’est le cas pour tout projet de construction ou de démolition de maison, il faut avoir un permis en main avant d’amorcer les travaux. Avant de permettre l’excavation d’un sous-sol, les municipalités exigent habituellement différents documents:

  • Un plan d’ingénieur pour la structure ;
  • Un plan d’architecte ou de technologue pour les aménagements intérieurs ;
  • Un contrat avec un entrepreneur ;
  • Un certificat de localisation.

Il faut aussi savoir que le Code national du bâtiment a des exigences strictes en ce qui concerne le niveau minimum d’éclairage naturel dont doivent bénéficier certaines pièces. Par exemple, il faut que les dimensions des fenêtres d’une chambre fassent au moins 5% de sa superficie. Ce chiffre passe à 10% pour une salle à manger ou un salon.

Budget

Le prix à payer pour faire creuser un sous-sol varie en fonction de tellement de facteurs qu’il est très difficile à estimer sans avoir une connaissance approfondie du projet.

Le coût des travaux variera entre autres en fonction de la configuration actuelle du sous-sol, de la profondeur de l’excavation, de la quantité de béton à remplacer ou à ajouter et de la présence du roc.

Une chose est sûre, c’est que le montant à débourser peut rapidement grimper jusqu’à décourager certains propriétaires qui opteront pour une autre avenue afin d’agrandir leur maison.

Deux méthodes permettent de creuser un sous-sol

Une fois que le feu vert est obtenu et que l’excavation du sous-sol peut réellement commencer, l’entrepreneur en excavation résidentielle se rendra sur place avec les équipements nécessaires.

Pour creuser un sous-sol, il existe deux méthodes. Toutefois, peu importe la stratégie privilégiée, il faudra s’assurer que le bâtiment sera bien soutenu pendant et après les travaux.

Abaisser la dalle de béton

Dans la plupart des bâtiments résidentiels, il est possible de bénéficier de 15 à 30 cm de dégagement supplémentaire simplement en abaissant la dalle de béton actuelle. Cette façon de faire permet d’éviter les coûts importants des travaux en sous-œuvre, mais ne permet malheureusement pas toujours d’obtenir des pièces de pleine hauteur.

Pour abaisser une dalle de béton sans provoquer d’affaissement, il faut éviter de remanier le sol près du bas des murs de fondation. L’entrepreneur en excavation va plutôt creuser le centre du sous-sol. Puis, sur le pourtour, du béton sera coulé à 45 degrés entre la nouvelle dalle et le bas des fondations.

Les travaux en sous-œuvre

Pour obtenir un plafond d’au moins 8 pieds (244 cm), la seule véritable solution est les travaux en sous-œuvre. Ceux-ci consistent à installer de nouvelles fondations de béton sous celles déjà en place.

Pour ce faire, l’entrepreneur doit commencer par excaver le centre du sous-sol, en s’assurant de bien soutenir les poutres et autres éléments de structure essentiels à la stabilité du bâtiment.

Il creusera ensuite des niches à quelques endroits sous les murs de fondation actuels afin d’y placer des poteaux métalliques et y couler des sections de fondation d’une largeur d’environ 140 cm.

Le reste des nouvelles fondations sera par la suite excavé et coulé, section par section. Évidemment, tout ce processus demande de prendre plusieurs précautions pour éviter que le sol ne se dérobe sous les vieilles fondations.

Creuser un sous-sol doté de fondations mitoyennes

Même si un immeuble possède des murs mitoyens, comme c’est souvent le cas à Montréal, il est possible de transformer son vide sanitaire en sous-sol habitable.

Qu’ils soient en pierre ou en béton, les murs de fondation mitoyens sont généralement conservés pour minimiser les effets sur les immeubles adjacents.

Les murs de fondation avant et arrière sont quant à eux souvent refaits au complet. Ainsi, il est beaucoup plus facile d’agrandir les fenêtres et d’installer une membrane et un drain français afin d’imperméabiliser les fondations par l’extérieur.

Dans tous les cas, une portion de 2,5 m de largeur devra être retirée d’un mur avant ou arrière, pour que puissent entrer les équipements d’excavation.

Vous songez à faire creuser votre sous-sol, faites appel à nos services d’excavation

En conclusion, creuser un sous-sol requiert une planification rigoureuse, un grand savoir-faire et des équipements spécialisés. Ce n’est donc pas un projet à confier à des amateurs.

En ce sens, si vous songez à faire excaver votre vide sanitaire ou votre sous-sol peu profond, confiez ce mandat à des experts tels que nous. Chez Excavation Chanthier, nous travaillons de concert avec les ingénieurs et spécialistes en structure et en fondations pour mener à bien les projets d’excavation de sous-sol.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur nos services!

Articles récents
comment-demolir-piscine-creuseeque-sont-travaux-terrassement